Sauve qui peut (la révolution)

Sauve qui peut (la révolution): un premier roman libre et joyeux

Un des coups de cœur de la librairie pour cette rentrée chez Actes Sud. On l’attendait depuis quelques semaines car l’auteur Thierry Froger est un client! Après avoir été un peu déroutée par la forme très libre de ce roman de 437 pages, je suis enthousiaste!

Erudit (l’auteur est passionné par Godard et la Révolution, et il travaille sur son projet depuis plusieurs années), drôle (le titre, les situations, les personnages) , doux (la belle histoire d’amour entre Rose et JLG), libre (les licences prises par rapport à l’histoire de Danton, de Godard) et local ! (une partie de l’histoire se passe à Chalonnes, parle des guerres de Vendée, Rose fait ses études à Nantes…). Sans compter le style, où l’on retrouve le poète qui s’était déjà illustré avec « Retards légendaires de la photographie » (Flammarion-Poésie 2013)

Bref un roman intelligent, amusant, sensuel, hymne à la liberté, qui en plus du plaisir de lecture donne envie de voir (ou revoir) des films de Godard, en savourant un bon verre de Layon!

Une rencontre avec Thierry Froger est prévue vendredi 7 octobre à 20h30 à la librairie.

« Je Vais Mourir Cette Nuit » de Fernando Marias

UNE INTRIGUE HALETANTE.

« Je Vais Mourir Cette Nuit » de Fernando Marias est présenté sous la forme d’une lettre qu’un homme a écrit en prison seize ans auparavant, à celui qui l’a arrêté. Il imagine sa vengeance avant de se suicider. Le trafiquant d’art de haut vol explique dans cette lettre comment il a fait de la vie du policier un enfer alors même qu’il était déjà mort.

D’une centaine de pages, ce roman se lit très rapidement puisque totalement impossible à lâcher. On retient notre souffle jusqu’au bout sans parvenir à saisir toute l’ampleur manipulatrice et calculatrice de cet homme.

Fernando Marias est un auteur espagnol, il a publié quatre romans mais « Je vais Mourir cette nuit » est son premier. Publié une première fois en 2005 par les éditions Cénomane, il est disponible chez Actes Sud depuis 2015.

Amandine.

un peu perdu 3

« Un Peu Perdu » de Chris Haughton

« UN PEU PERDU », UN LIVRE JEUNESSE POUR LES PETITS ET LES GRANDS.

Une petite chouette tombe du nid et se retrouve toute perdue dans la forêt. Heureusement un écureuil la voit et lui vient en aide. Commence alors la recherche un peu laborieuse de la maman.

Avec un graphisme magnifique et des animaux très expressifs (mais pas très futés), ce livre jeunesse est un petit bijou pour le plaisir des petits mais aussi des grands.

Publié en 2011, « Un Peu Perdu » a reçu le Prix Sorcières et le Prix P’tits Mômes en 2012.

Chris Haughton est un illustrateur irlandais qui habite à Londres. Il publie des illustrations pour plusieurs journaux. Il est l’auteur de deux autres albums  aux éditions Thierry Magnier.

Amandine.

o-LE_GRAND_MECHANT_RENARD-facebook

« Le grand méchant Renard  » de Benjamin Renner

N’AYEZ PAS PEUR LES POULETTES, LE GRAND MECHANT RENARD NE VOUS TUERA PAS (sauf de rire) ! 

Un petit renard tout chétif se rêve grand prédateur, mais les résultats ne sont pas vraiment concluants ! Il se fait entretenir par le cochon jardinier, martyriser par une poule qu’il tente de manger, ridiculiser par un moineau,…

Jusqu’au jour où il décide de voler des œufs pour manger les poussins qui vont en sortir. Il avait seulement oublié que les poussins considèrent la première personne qu’ils voient comme leur mère…

Méchamment drôle !

Le dessin à l’aquarelle est très expressif, ce qui rend cette bande-dessinée encore plus agréable à lire.

Avec Le Grand Méchant Renard ,publié en 2015 aux éditions Delcourt, Benjamin Renner signe sa première bande-dessinée après plusieurs expériences dans le cinéma.

 

Amandine.

maison falaise

« Villa des femmes » de Charif Majdalani

avec Villa des femmes, vivez la dÉchÉance d’une riche famille libanaise.

Avec Villa des femmes, Charif Majdalani signe un de ses plus grand roman.

Avec la mort de Skandar, entrepreneur prospère et notable de Beyrouth, tout semble s’effriter autour de la famille Hayek. Le narrateur, homme à tout faire et confident du disparu, détaille avec une admiration non feinte comment Marie, la veuve, Karine, la fille et Mado, la sœur de Skandar et ennemie intime de Marie vont résister contre toute raison dans la maison familiale, alors que Beyrouth, peu à peu, se transforme en terrain de guerre…

Retrouvez d’autres ouvrages de Charif Majdalani aux Éditions Seuil.

Pierre.